Cas clinique : intérêt genouillère Balto pour l'arthrose

Publié le : 02/10/2019 15:51:20
Catégories : Actus MIKAN pour les particuliers , Actus pour les professionnels , Cas cliniques , Ressources scientifiques , Soin & rééducation

Dr Cheryl Corral BVMS PGCert SARehab MRCVS WVAG MIRVAP, chirurgien vétérinaire, Gatehouse Veterinary Rehabilitation

Commémoratifs

Springer Spaniel, âgé de 10 ans, s'est présenté pour une séance d'acupuncture afin d'aider à la gestion de la douleur liée à l'arthrose du grasset gauche, qui serait survenu à la suite d'une rupture du ligament croisé deux ans auparavant, et traité de manière conservatrice (Figure 2).

Le plan de gestion du chien comprenait :

  •  Analgésiques prescrits par le chirurgien vétérinaire référant, notamment le méloxicam, le tramadol et la gabapentine
  •  Modification de l’exercice permettant au propriétaire d’empêcher au chien de se livrer à un jeu violent avec d’autres chiens et d’éviter de lancer les balles, ces deux activités ayant entraîné une recrudescence des symptômes du chien dans le passé. C’était frustrant pour le chien et le propriétaire, car le chien était toujours énergique et «cherchait» plus d’exercice, selon le propriétaire
  • Des séances d’acupuncture selon les besoins, lorsque le propriétaire a estimé que le chien était plus douloureux.

 

Examen

À l'examen clinique, avant l'administration de l'acupuncture, les constatations suivantes ont été notées :

  •  Boiterie sur le membre postérieur gauche 3/10
  •  Le grasset gauche était épaissi avec une amplitude de mouvement réduite
  •  Il y avait une atrophie modérée de la musculature du quartier arrière gauche.
  •  Le propriétaire était satisfait du contrôle de la douleur du chien mais frustré car il ne se sentait pas capable d’augmenter les exercices du chien. Il était inquiet que cela entraîne une aggravation des symptômes. Le chien était en exercice pendant 20 minutes en laisse deux fois par jour.

 cas-cliniques-genouillère-balto-arthrose-springer-spaniel-mikan

Figure : Max, Springer Spaniel âgé de 10 ans, souffrait de douleur liée à l’arthrose et réduisait sa capacité à faire de l’exercice. Une attelle de genou Balto a été fournie pour être utilisée pendant l'exercice.

 

Traitement

Le chien a très bien toléré l'acupuncture et s'est senti à l'aise et détendu pendant la séance. Des discussions ont eu lieu avec le propriétaire concernant l'exercice du chien dans le but de réduire ses frustrations. Le propriétaire s’est vu offrir la possibilité d’essayer la genouillère Balto que le chien pourrait porter pendant l’exercice, afin de vérifier si l’application de ce support supplémentaire au grasset affecté permettrait au chien de participer à davantage d’exercice sans aucun impact sur son état.

Il a été convenu que le propriétaire continuerait à éviter les exercices à impact élevé pour le chien, tels que la poursuite du ballon, mais pourrait augmenter progressivement la durée de l'exercice en laisse de 5 minutes par promenade par semaine jusqu'à un maximum de 35 minutes deux fois par jour jusqu'à ce que le chien soit réévalué.

Des puzzles de nourriture ont également été suggérés comme moyen supplémentaire d'occuper le chien et de résoudre les frustrations.

 

Réponse au traitement

Le chien s'est présenté à nouveau pour l'acupuncture 3 semaines plus tard. Ses signes cliniques à l'examen étaient inchangés par rapport à la visite précédente. Les faits relatés par le propriétaire ont révélé que le propriétaire avait initialement trouvé la genouillère difficile à mettre sur le chien et qu’il devait demander l’aide de sa femme pour tenir le chien. Le chien avait extrêmement bien toléré le port de la genouillère et il n’y avait aucun problème à ce qu’elle reste en place pendant l’exercice.

Le propriétaire avait réussi à augmenter l'exercice à 35 minutes deux fois par jour sans développer de boiterie évidente ni de changement de comportement lié à la douleur. Il sentit que le chien était plus calme dans la maison entre les promenades. Il avait également introduit des puzzles de nourriture pour que le chien puisse jouer entre les promenades.

 

Discussion

Ce cas clinique décrit comment une genouillère utilisée pour maintenir le grasset peut améliorer le niveau de confort et la tolérance à l'exercice aux patients souffrant d'arthrose. Dans ce cas, pris conjointement avec les autres mesures décrites, il était très utile pour améliorer le bien-être d'un patient exubérant (tout en améliorant la facilité de gestion pour le propriétaire) qui était par ailleurs restreint. Pour cette raison, il pourrait être envisagé d’aider à la gestion du mode de vie des chiens souffrant d’arthrose afin d’améliorer la qualité de vie.

Lire le cas clinique en anglais

Articles en relation

Partager ce contenu