Dysplasie de la hanche : exercices à réaliser à la maison

Publié le : 30/05/2017 10:37:51
Catégories : Actus pour les professionnels , Orthopédie , Physiotherapie et rééducation

Lors de la prise en charge de la dysplasie de la hanche, en traitement conservateur ou en post-opératoire, en complément ou pas d’une prise en charge par un vétérinaire spécialisé en rééducation et physiothérapie, il est vivement recommandé d’entreprendre à la maison, de façon régulière, des exercices adaptés.

En voici quelques-uns conseillés par le Dr Ludivine Jacquemin-Bietrix des cliniques vétérinaires de l’Arche et de Pôle 2000.

Des exercices faciles sans matériel

Des exercices simples sans matériel peuvent facilement être proposés :

  • Marche en laisse courte : renforcement des muscles posturaux ou profonds, travail de la coordination
  • Marche sur sols de natures variées (sable, gravillons, …) : renforcement des muscles posturaux, travail proprioceptif
  • Marche sur plans inclinés en montée : renforcement des muscles posturaux, stretching des hanches en extension
  • Marche en cercle, en 8, en zigzag : renforcement des muscles posturaux, travail proprioceptif
  • Marche « en danseuse » : renforcement des muscles posturaux, stretching des hanches en extension, travail proprioceptif en y ajoutant un déplacement.


Varier avec du petit matériel de kinésithérapie

Des accessoires divers existent et sont d’une aide précieuse pour varier les axes de travail de la prise en charge d’une dysplasie de la hanche. Les principaux matériels à disposition sont :

> les 4 pattes sur le ballon : renforcement des muscles posturaux, travail proprioceptif
> les coudes sur le ballon : renforcement des muscles posturaux des membres postérieurs, travail proprioceptif en déplaçant le ballon, stretching des hanches en extension.

  • Des obstacles Cavaletti : stretching des articulations en flexion, accentué en augmentant la hauteur des barres ; travail proprioceptif ; travail de coordination, accentué en rapprochant les obstacles les uns des autres.

  • Une planche d’équilibre : renforcement des muscles posturaux, accentué en augmentant l’inclinaison ; travail proprioceptif, accentué en déstabilisant l’animal par surprise.


Avant tout un moment de plaisir pour le chien

Ces sessions de travail à la maison doivent rester des moments de plaisir pour le chien. Jouets, friandises et chaleureuses félicitations sont donc les bienvenus !

Bien s’échauffer avant l’effort. Il est primordial de surveiller l’éventuelle apparition de fatigue musculaire ou de douleur, et de stopper alors les exercices.

Pour éviter ces situations :

  • prendre le temps de bien chauffer les articulations dysplasiques avant les séances (bouillottes, coussins chauffants, mobilisations articulaires…).
  • proposer plusieurs courtes séquences de travail plutôt que des séances trop longues et peu fréquentes,
  • appliquer une progressivité rigoureuse dans la durée et la difficulté des exercices.


DEMANDEZ LE GUIDE DES TECHNIQUES DE PHYSIOTHÉRAPIE SPÉCIAL DYSPLASIE

Ludivine Jacquemin-Bietrix
Cliniques vétérinaires de l’Arche (26) / Pôle 2000 (07)
DIU Réhabilitation Gériatrique
Trésorière du GEREP
Membre CA de l’AFVEPHYR
http://www.vetarche.fr/



Articles en relation

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire