Interview thérapie laser : Dr Alain Bernad – clinique vétérinaire du Palais

Publié le : 27/06/2017 16:09:10
Catégories : Actus pour les professionnels , Laser , Physiotherapie et rééducation

Interview : Dr Alain BERNAD – clinique vétérinaire du Palais (87410)

Pourriez-vous nous présenter votre clinique ?interview thérapie k-laser - dr alain bernad - clinique veterinaire du palais
Je suis installé depuis 17 ans et travaille seul avec une ASV. Nous avons une clientèle de chiens et chats avec quelques nac. J’utilise le K-laser® depuis Avril 2014.

Comment êtes-vous venus à intégrer le K-laser® dans votre structure ?
J’ai connu la thérapie laser il y a 20 ans sur les traitements de hernies discales. J’ai commencé à entendre parler de nouveau de thérapie laser et du K-laser® dans la presse. C’est à partir de ce moment-là que je me suis rapproché de Mikan et appris qu’il y avait une formation laser organisée par le Dr Poitte. Formation qui m’a permis de comprendre les informations techniques de l’appareil et leurs intérêts avec des explications scientifiques.

Comment utilisez-vous le K-laser® ?
De manière générale, le laser est un complément aux autres traitements sauf pour les animaux ne supportant plus les médicaments ou pour les nac sur lesquels j’utilise que le K-laser®.

Pour les indications chroniques, je mets en place un protocole de 6 séances avec la dernière offerte (35€/séance), à raison de 2 séances par semaine pendant 3 semaines. J’intègre aussi le laser dans les chirurgies que je facture 18€.

Les protocoles du K-laser® Vet 15W sont rapides 3-4 min par site. Cela permet de travailler plusieurs zones sans mobiliser trop longtemps l’animal.

Sur quelles indications utilisez-vous le K-laser® ?
J’utilise essentiellement le laser sur les douleurs, les boiteries, la cicatrisation de plaie et en post opératoire immédiat, notamment sur les plaies délabrantes, difficiles à soigner. Je travaille aussi sur les hots spots. 70 % des traitements réalisés aux lasers sont pour l’arthrose du chien et du chat avec de très bons résultats et des signes d’améliorations rapides. J’utilise le laser pour la cicatrisation de plaies.

J’ai également quelques patients en suivi sur des ruptures partielles des ligaments croisés où j’utilise que le laser.
Chez les nac, je traite les pododermatites sur des cobayes. Les rhinites sur les lapins ce qui permet de bien décongestionner en association avec un antibiotique. J’utilise le laser également pour la cicatrisation des nécroses de queue sur des pogonas.

Quels sont les résultats sur les indications traitées ?
Les résultats sont globalement très bons, surtout pour la douleur. Les signes d’amélioration s’observent pour la plupart du temps au bout de 3 à 4 séances. On a certains patients qui répondent positivement dès la 1ère séance. On a toujours une amélioration visible, avec un animal qui a plus de confort dans sa vie de tous les jours.

Comment s’est passé la prise en main du K-laser® ?
La prise en main du laser a été très simple. Je me sers des protocoles qui sont dans la machine et cela fonctionne très bien. Au fil du temps, j’évolue ma technique sur la manière dont je passe le laser, je balaye en quadrillage, et en suivant les voies lymphatiques. J’essaye de travailler sur les points gâchettes et d’acupuncture que l’on avait vus lors de la formation laser.

Comment décrivez-vous l’observance avec cette nouvelle thérapie ?
J’ai une observance qui se met en place toute seule. Les clients voient rapidement les effets et adhèrent très facilement. On ne cherche même pas à faire des relances comme pour les vaccins, ce sont les gens qui rappellent d’eux-mêmes après 3 semaines ou 1 ½ mois pour mettre en place la séance de suivi. Dès que l’animal montre des signes de douleur. C’est une observance naturelle.

Que pense votre clientèle de ce nouveau service ?
Les gens sont très contents du laser. C’est une technique bien tolérée par les animaux, il n’y a pas de douleurs pendant le traitement et c’est non invasif. Il est fréquent que les animaux s’endorment durant les séances. Je n’ai pas de difficulté à réaliser les traitements. Pour les chats c’est pareil, le laser les apaisent, ils ne bougent plus une fois que la séance démarre, sans forcer ou restreindre l’animal.

Quels sont les avantages pour votre clinique ?
Je trouve que le laser est une bonne manière de se différencier. Les clients sont beaucoup plus réceptifs au bien-être de leurs animaux. L’utilisation du laser m’a permis de diversifier ma palette de gestion de la douleur, cela a changé ma manière de travailler, je suis plus attentif au bien être de mes patients.

Quel est votre satisfaction sur cet investissement ?
Je suis très satisfait, car c’est un matériel que j’utilise tous les jours. Je réalise entre 300 et 350 séances /an. Il est posé dans la salle de consultation, les gens le voient et posent des questions. C’est pour nous l’occasion d’en parler et les informer sur l’intérêt du laser. Ils sont intéressés car c’est quelque chose de non invasif, sans douleur.

C’est une technique simple à proposer. Au début, on utilisait les flyers pour leur expliquer le fonctionnement, maintenant avec l’expérience, notre discours s’est perfectionné et les gens nous suivent très facilement lorsque l’on préconise le laser pour leurs animaux. Etant donné qu’ils voient rapidement les résultats, ils sont convaincus.

Clinique vétérinaire du Palais
3 Rue Gustave Eiffel
87410 Le Palais-sur-Vienne
Téléphone : 05 55 35 43 99
http://www.clinique-veterinaire-palais.com

Produits associés

Articles en relation

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire