TÉMOIGNAGE | Bénéfices du nouveau K-laser Performance 30 - Dr Clobert

Publié le : 09/12/2020 08:16:15
Catégories : Laser , Les congrès, salons, formations , Mikan , Physiotherapie et rééducation

Dr Clobert Jean-Michel

Fondateur Aquadog Center : centre de physiothérapie et médecines alternatives 8 années d'expérience sur la thérapie K-Laser®

Depuis quand avez-vous démarré la thérapie laser ?

J’ai acheté le K-LASER Cube 3 fin 2012. Cela fait 8 ans que j’utilise cet appareil dans ma pratique de tous les jours. Et le nouveau K-laser de Mikan en Mai 2020.

 

Quelles ont été vos motivations pour investir dans cette nouvelle technique ?

Suite à la formation de physiothérapie du CCRP, je souhaitais ouvrir un centre d’hydrothérapie mais je n’avais pas la place nécessaire. Je me suis alors tourné vers la thérapie laser qui correspondait à mon développement de physiothérapie et était complémentaire à ma pratique en ostéopathie et acupuncture. Du faite de sa polyvalence dans les indications, la thérapie laser convient parfaitement à l’allopathie ainsi que la physiothérapie, l’acupuncture et l’ostéopathie.

 Ce qui m’a plu chez K-LASER, c’est la rapidité du temps de traitements (entre 4 et 5 min) ainsi que son aspect nomade. Le K-LASER que  nous avons depuis le début (K-laser Cube 3-12W) est très léger (1.3 kg) et peut être facilement transporté d’une salle de consultation à une autre.

Mais avec l’augmentation de notre activité laser, le besoin d’un second laser s’est fait ressentir. L’arrivée du nouveau K-laser performance 30 était l’opportunité d’avoir un appareil encore plus performant.

Ce nouveau K-laser se démarque de la précédente génération avec encore plus de maniabilité, plus d’intuitivité grâce aux protocoles de « thérapie laser dynamique ». La puissance moyenne de 20 W le rend plus rapide sur les pathologies comme l’arthrose. Tout en restant très sécurisé grâce à la nouvelle pièce à main qui régule automatiquement la puissance selon la vitesse de balayage sur le patient. Ce laser propose 4 longueurs d’ondes contre 3 pour notre ancien modèle. Ce qui est plus intéressant pour le largage en oxygène.

Enfin, le côté chirurgical est un réel avantage sur un équipement comme celui-ci. C’est un excellent complément avec le laser thérapeutique. Le module s’adapte directement sur le K-laser performance 30 et s’utilise très facilement.

 

Quel type de patient prenez-vous en charge avec le K-LASER ?

Les patients pris en charge sont principalement des chats et des chiens, souffrant de douleurs aiguës ou chroniques sur l’appendiculaire, le dos, le rachis (arthrose, lombalgie). J’utilise également le K-LASER pour les œdèmes ainsi que pour les problèmes de peau (morsures, mauvaises cicatrisations, hots spots).

Enfin sur les infections telles que les gingivites du chat. Dans ce cas, nous n’utilisons plus de médicaments et travaillons sans sédatifs. Nous obtenons des résultats mais moins spectaculaires que sur les autres indications. Je préconise un forfait de 6 séances pour cette indication avec des séances de rappel pour éviter les rechutes (1 séance/semaine sur 1 mois).

Comment est l’observance avec le K-laser ? 

Nous notons une très bonne observance avec le K-laser pour deux raisons. La 1ère est que nous proposons des forfaits. La 2ème raison est que nous obtenons de très bons résultats sur nos patients et cela en très peu de temps (1 à 2 séances pour la douleur). Les clients voient les bienfaits du laser sur leurs animaux ce qui les incitent à revenir à la clinique lorsque leurs compagnons en ont le besoin.

 

Que pense votre clientèle de ce service ? 

La clientèle est très satisfaite de ce service, on le voit tous les jours. Ce mode de traitement est apprécié car c’est sans douleur et sans effets secondaires. Le bouche à oreille fonctionne, des clients viennent uniquement pour la thérapie laser. De plus, grâce au kit de communication fourni à l’achat du k-laser, il est plus simple pour nous de présenter ce nouveau service auprès de la clientèle. Le contenu des brochures est adapté au public et répond aux principales questions.

Que pensez-vous de cet investissement ?

Je ne considère plus le laser comme un investissement, mais comme un besoin. Le laser est devenu un matériel indispensable à ma pratique. Je suis très satisfait du retour sur investissement et ne m’inquiète pas concernant la partie financière. Je suis serein car c’est un appareil qui se rentabilise facilement.

 

Que diriez-vous à vos confrères à propos du K-LASER ?

Le K-LASER offre beaucoup de possibilités, il fonctionne réellement et c’est valable. Il propose la prise en charge de plusieurs indications qui permet aux vétérinaires d’apporter des solutions pour les douleurs et les inflammations, aiguës ou chroniques. 

Articles en relation

Partager ce contenu